#MondoCorrespondance : « Je n’ai pas abandonné »

Photo Illustration Credit: pixabay.com

Je m’adresse dans cette #MondoCorrespondance à Valentine et Amos, aux mondoblogueurs, et à toute l’équipe derrière Mondoblog.

Chers tous,
S’il est quelque chose qui marque un grand tournant dans ma vie, c’est mon arrivée sur Mondoblog en 2017. C’était important pour moi de pouvoir rejoindre cette plateforme qui rassemble de nombreux blogueurs francophones en vue d’un partage de la diversité culturelle. Je ne crois pas avoir tort d’avoir cru que c’était un grand exploit d’être sélectionné parmi les lauréats pour la saison 6. C’est encore un grand privilège pour moi de faire partie de ce réseau. En deux ans sur Mondoblog, beaucoup de choses ont changé. Et j’ai appris plein de choses. Alors, je ne compte pas m’effacer sur la blogosphère encore moins abandonner la plateforme.

La naissance d’une passion

Pour quelqu’un qui a commencé à bloguer en 2012, ce n’est qu’en 2017 que j’ai compris réellement combien cette activité est importante. Sur Mondoblog, j’ai appris à donner un sens, une orientation ou mieux une ligne à ma plume. Donc, j’ai commencé à comprendre ce qu’il me fallait pour être un blogueur. Le Social haïtien reste, du moins pour moi, l’une des meilleures réalisations de ma vie. J’y tiens énormément.
Et puis naît cet amour pour le web, le code, le numérique… En 2015, j’ai commencé à écrire pour le quotidien Le National, l’un des deux quotidiens de mon pays. Quand je suis arrivé sur Mondoblog deux ans plus tard, j’ai vu améliorer sérieusement la qualité de ma plume. Ici, j’ai appris à faire la différence entre écrire pour le web et le papier. Je me suis vu plonger dans le monde du numérique comme un poisson qui s’abandonne en mer profonde.
Au début, quand je vois une ligne de code, je me demande perplexe comment quelqu’un fait-il pour comprendre ces trucs. Mais bon ! Ici, j’ai appris qu’un blogueur serait meilleur s’il connait les codes. Ici, j’ai donc pris le risque de commencer à lire des tutoriels sur le HTLM, le CSS…pour ne rien comprendre au départ. Aujourd’hui ? Non je ne sais pas coder !!! Mais quand je vois une ligne de code, je peux comprendre ce qu’il y a dedans. Je connais les balises. Je peux même changer des couleurs de fond, des polices, ajouter des arrière-plans avec du CSS. J’ai entamé avec un cours de Webmaster en ligne que je compte boucler à tout prix cette année. Je gère aujourd’hui mon propre magazine (palmes-magazine.com) grâce aux connaissances que j’ai acquises sur Mondoblog.
Grâce à Mondoblog, je peux me targuer d’avoir même à moitié aujourd’hui ce qu’un journaliste du 21e siècle devrait avoir en termes de connaissances et de maîtrises des outils rédactionnels et des outils de la toile. Bon bref ! Mon papier n’a pas eu vocation d’être trop long.

A mes amis…

…je dois renouveler tout mon attachement. A l’aube de cette nouvelle année (ce que j’aurais dû faire depuis un lustre), je tiens à informer à toute la communauté que je n’ai pas abandonné. Pendant une année, j’ai été des plus actifs sur la plateforme. Mais j’étais contraint de ralentir (bon d’accord, de stopper) sur ma production.
En janvier 2018, j’ai été promu « Journaliste Chef de Rubrique » au quotidien Le National. Durant la même période, j’ai dû faire d’autres expériences à la radio et à la télévision jusqu’à aujourd’hui. Mon blog a donc payé le prix. Il m’a fallu en effet prendre un peu de temps pour m’adapter à ma nouvelle fonction. Ce qui est fait.
Maintenant je décide de revenir au bercail. Je sais… je ne vais pas être aussi actif qu’au départ. Mais je vais rester présent sur le réseau. Car, je porte cette plateforme dans mon cœur.
Ici j’ai fait des amis extraordinaires. Je me garde de citer uniquement Amos Traore et Nahata Balama Valentine avec lesquels je reste en contact malgré mon absence sur la plateforme. Merci à vous ! Merci également aux encadreurs de la plateforme. Vous m’avez appris énormément de chose.
Alors, mon papier vous dit : « Je n’ai pas abandonné. »

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.